Cet article date de plus de quatre ans.

Irak : accusés d'avoir rejoint l'Etat islamique, un Français et une Allemande sont condamnés à la prison à perpétuité

Le Français, Lahcen Gueboudj, clame son innocence. Il affirme avoir dû signer des aveux écrits en arabe sans en avoir compris le sens.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un soldat irakien dans la ville de Bassorah, le 17 juillet 2018. (HAIDAR MOHAMMED ALI / AFP)

"Je suis coupable d'être allé en Syrie, c'est tout", a-t-il déclaré devant le tribunal. Un Français et une Allemande ont été condamnés, lundi 6 août, à la perpétuité en Irak, une peine de prison régulièrement infligée aux Occidentaux ayant rejoint le groupe Etat islamique (EI).

Le Français, Lahcen Gueboudj, 58 ans, et l'Allemande dont seul le prénom, Nadia, a été dévoilé publiquement, ont été condamnés par la Cour pénale centrale de Bagdad, chargée des affaires de terrorisme.

Le Français a nié avoir prêté allégeance à l'EI

Une quinzaine d'accusés, tous Irakiens en dehors des deux Européens, ont comparu devant la Cour pour entendre leur sentence, en majorité pour des affaires relevant de la loi antiterrorisme.

Lahcen Gueboudj, cheveux blancs coupés courts, barbe de quelques jours et uniforme marron des prisonniers, a répondu durant une demi-heure aux questions du juge, selon une journaliste de l'AFP présente à l'audience. Il a d'emblée démenti toutes ses déclarations obtenues lors d'interrogatoires et citées par le juge affirmant avoir "signé des aveux en arabe sans savoir ce qui était écrit".

L'homme, qui s'exprimait en français avec un accent du sud de la France, a expliqué être parti avec sa femme et ses enfants en Turquie puis en Syrie. Il a nié avoir prêté allégeance à l'EI ou avoir suivi des entraînements du groupe islamiste, comme l'indiquaient pourtant ses aveux après deux interrogatoires en mars et en avril.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.