Irak : le procès d'une jihadiste française présumée a été reporté

En Irak, le procès de Melina Boughedir, accusée d'appartenance à Daech, a été reporté pour vice de procédure. Elle risque la peine de mort.

FRANCE 2

Le dossier encombre Paris. Son enfant dans les bras, Melina Boughedir, Française de 27 ans, va comparaître devant la Cour de Bagdad, en Irak, son enfant dans les bras. Elle est accusée d'appartenance à un mouvement jihadiste, mais nie les accusations. À côté d'elle, des dizaines d'autres jihadistes présumés seront jugés, beaucoup condamnés à mort. Melina Boughedir, jugée pour la seconde fois, risque la même peine, mais, en raison d'un vice de procédure, son procès est reporté au 3 juin. Son avocat, un irakien mandaté par un cabinet parisien, se réjouit d'avoir le temps de préparer la défense de sa cliente.

280 djihadistes étrangères condamnées

Dans le système judiciaire irakien, l'avocat, souvent commis d'office, découvre le dossier à l'audience, le jour du jugement. En Irak, la violence de Daech empêche toute compassion envers les jihadistes de la part de la population. Depuis le début de l'année, 280 jihadistes étrangères ont été condamnées à mort ou à la prison à vie par les tribunaux irakiens, avec la bénédiction de la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Française Mélina Boughedir, condamnée pour être entrée de manière illégale en Irak.
La Française Mélina Boughedir, condamnée pour être entrée de manière illégale en Irak. ("ENVOYE SPECIAL" / FRANCE 2)