Cet article date de plus de cinq ans.

Frappes en Syrie : la Grande-Bretagne appelée à se prononcer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Frappes en Syrie : la Grande-Bretagne appelée à se prononcer
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La Chambre des communes doit se prononcer ce mercredi 2 décembre sur la participation de la Grande-Bretagne à des frappes aériennes contre l'organisation Etat islamique. Le point avec France 2.

Ce mercredi 2 décembre, le Premier ministre britannique David Cameron affronte un vote crucial pour son mandat. Il doit obtenir le feu vert du Parlement pour bombarder en Syrie. "Si nous n'agissons pas maintenant alors que notre amie la France a été frappée ainsi, nos alliés dans le monde seront en droit de se demander si ce n'est pas maintenant, quand ?" a-t-il déclaré devant la Chambre des communes.

Un vote "pas avant 23 heures ce soir"

Selon un dernier sondage, près de 60% des Britanniques sont favorables aux frappes en Syrie. "Le Royaume-Uni a une relation spéciale et historique avec la France. Nous devons être à ses côtés quoi qu'il arrive", confie un Londonien au micro de France 2. "On ne négocie pas avec des terroristes", ajoute un autre.

Une partie de l'opinion reste tout de même peu convaincue de l'efficacité des frappes aériennes. "Je pense que la guerre n'est jamais la solution", lance une Londonienne. "Les débats s'annoncent très longs, et le vote ne devrait pas intervenir avant 23 heures ce soir, mais il semble acquis pour David Cameron", souligne Loïc de La Mornais, en direct de Londres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.