CARTE. Les zones et les villes contrôlées par les jihadistes de l'Etat islamique

Du nord-ouest de la Syrie au centre de l'Irak, la zone d'influence de l'Etat islamique s'étend désormais sur plusieurs dizaines de milliers de kilomètres carrés. 

D'Al Bab à Falloujah, de Deir ez-Zor à Tikrit en passant par Mossoul… En quelques mois, les jihadistes de l'Etat islamique se sont emparés de larges pans de la Syrie et de l'Irak, où ils entendent établir un califat, à cheval sur les deux pays. Aujourd'hui, ils doivent cependant faire face à la résistance du régime de Bachar al-Assad en Syrie, et à la contre-offensive kurde dans le nord de l'Irak, appuyée par les puissances occidentales. 

Selon des experts et des observateurs locaux, l'Etat islamique compterait plusieurs dizaines de milliers de combattants, et possèderait chars, missiles et autres armements lourds pris à ses ennemis au cours de l'offensive. Pour leurs combats, les jihadistes privilégient les zones sunnites, où ils peuvent trouver des soutiens et des infrastructures stratégiques, ou des endroits faiblement défendus, évitant ainsi des pertes superflues pour maintenir leur élan et leur unité interne. Reste désormais à savoir si leur hégémonie peut être durable...