Bataille de Mossoul : quelle est la stratégie de l'armée irakienne et de la coalition ?

Quelle est la stratégie de l'armée irakienne et de la coalition internationale pour reprendre une ville aussi vaste et aussi peuplée que Mossoul ? Étienne Leenhardt est sur plateau de France 2.

FRANCE 2
La ville de Mossoul est traversée par la rivière du Tigre et la ville représente deux fois la superficie de Paris. Il y a plus d'un million d'habitants et encore quelques milliers d'islamistes qui contrôlent entièrement la ville. "La première phase de l'opération a constitué à des bombardements ciblés sur des centres de commandement de l'état major de l'État islamique et sur ses fameux tunnels qui ont été construits au fil des mois", explique Étienne Leenhardt sur le plateau de France 2.

Plusieurs forces impliquées

Ces bombardements ne suffisent plus. "Si on continue comme ça, Mossoul risque de devenir Alep (Syrie) avec les conséquences sur la population civile", continue le journaliste. Résultat, c'est le lancement de la deuxième phase : l'offensive au sol. Par le sud l'armée irakienne, par l'est les forces Kurdes, au nord les forces irakiennes sunnites. Quant aux Français, ils sont positionnés à l'est de Mossoul et au sud.
Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces kurdes à l\'est de Mossoul (Irak), le 17 octobre 2016.
Les forces kurdes à l'est de Mossoul (Irak), le 17 octobre 2016. (AZAD LASHKARI / REUTERS)