Attentat à Strasbourg : Cherif Chekatt tué par la police

C'est dans le quartier du Neudorf, à Strasbourg (Bas-Rhin), que Cherif Chekatt a été retrouvé par les forces de l'ordre, jeudi 13 décembre vers 21 heures. Le suspect de l'attaque du marché de Noël a tiré sur les fonctionnaires, qui l'ont alors abattu.

FRANCE 3

Gisant sur le trottoir, entouré par les enquêteurs, le corps sans vie de Cherif Chekatt. L'auteur de la fusillade de mardi 11 décembre vient d'être abattu par la police. Il est environ 21 heures, jeudi 13 décembre dans le sud de Strasbourg (Bas-Rhin), quand au 74 rue du Lazaret, une patrouille de police du quotidien, composée d'une femme et deux hommes, repère dans la pénombre un individu qui tente d'entrer dans un immeuble.

Un soldat de Daech ?

Alors que les agents se présentent à lui, Cherif Chekatt se retourne et tire une fois dans leur direction. Les policiers ripostent. À 21h05, le fugitif s'écroule. Son arme, un revolver semblable à celui utilisé mardi, à quelques centimètres de lui. Dans le voisinage tout proche, certains entendent la scène, tétanisés. Au 74 rue du Lazaret, c'est la confusion. Dans l'immeuble, des habitants pensent même que l'opération n'est pas terminée et que Cherif Chekatt est toujours en vie.

Peu à peu, dans le quartier bouclé par la police, l'information de la mort du terroriste se répand. Certains riverains klaxonnent, d'autres applaudissent. Dans la nuit, l'organisation État islamique indique que Cherif Chekatt était l'un de ses soldats. Pour l'heure, néanmoins, aucun lien concret entre l'homme et l'organisation n'aurait été mis au jour par les enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers relèvent des preuves à l\'endroit ou Cherif Chekatt a été abattu, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 13 décembre 2018.
Des policiers relèvent des preuves à l'endroit ou Cherif Chekatt a été abattu, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 13 décembre 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)