Cet article date de plus de six ans.

L'Egypte bombarde les positions de l'EI en Libye après la décapitation de 21 chrétiens

L'opération égyptienne menée lundi visait des camps, des sites d'entraînement et des arsenaux du groupe jihadiste de l'Etat islamique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un membre de l'Etat islamique revendique l'exécution de 21 chrétiens d'Egypte enlevés en Libye, dans une vidéo diffusée le 15 février 2015. (CAPTURE D'ECRAN)

La réaction égyptienne ne s'est pas fait attendre. Des avions de combat égyptiens ont bombardé, lundi 16 février, des positions du groupe Etat islamique (EI) en Libye, a annoncé l'armée. Une réplique militaire qui intervient après la décapitation de 21 chrétiens égyptiens, revendiquée par l'EI dimanche dans une vidéo.

Des camps et des dépôts d'armes

"Nos forces armées ont mené, lundi, des frappes aériennes ciblées contre des camps et des lieux de rassemblement ou des dépôts d'armes de Daech [acronoyme en arabe de l'EI] en Libye", précise le communiqué de l'armée. Le président Abdel Fattah Al-Sissi avait convoqué d'urgence, dimanche soir, le Conseil national de défense et juré de punir les "assassins" de la manière "adéquate"

Les 21 coptes égyptiens exécutés par l'EI auraient été enlevés en janvier lors de deux attaques distinctes. La vidéo de revendication des jihadistes est intitulée : "Un message signé avec le sang à la nation de la Croix", et un bandeau en incrustation explique qu'il s'adresse au "Peuple de la Croix fidèle à l'Eglise égyptienne ennemie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.