Afghanistan : les troupes américaines ont dû abandonner du matériel à l'Etat islamique

Selon le Pentagone, les forces spéciales ont été prises pour cible par une attaque des jihadistes, dans l'est du pays. Elles ont été contraintes d'abandonner une partie de leur matériel. 

Des soldats afghans dans la province de Nangarhar, dans l\'est de l\'Afghanistan, le 8 août 2016. 
Des soldats afghans dans la province de Nangarhar, dans l'est de l'Afghanistan, le 8 août 2016.  (ZABIHULLAH GHAZI / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les jihadistes ne désarment pas en Afghanistan. Les soldats des forces spéciales opérant avec leurs partenaires afghans dans la province de Nangahar, dans l'est du pays, ont dû abandonner une partie de leur matériel lorsqu'ils ont été attaqués par des combattants du groupe Etat islamique, a annoncé le Pentagone, mardi 9 août.

Les jihadistes ont publié ces derniers jours une série de photos qui semblent montrer des équipements, dont des balles, des grenades, des chargeurs, mais aussi un drapeau américain et une photo d'identité de l'un des soldats.

Un hôpital déplacé, le matériel laissé sur place

Selon le Pentagone, les troupes américaines ont été prises pour cible par les jihadistes alors qu'elles assuraient la sécurité d'un hôpital de campagne. "En résultat, cet hôpital a été déplacé vers un endroit plus sûr et lors du mouvement de troupes des équipements ont été laissés sur place", a expliqué un porte-parole du Pentagone, Adam Stump.

"Pour des raisons que l'on comprend aisément, nous n'avons pas mis de vies de soldats en danger pour récupérer ces équipements avant l'opération d'exfiltration de cette zone qui avait déjà été planifiée", a-t-il ajouté. Le Pentagone a insisté sur le fait qu'aucune position militaire américaine n'a été perdue au cours de cet incident.