Afghanistan : les talibans aux portes du pouvoir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghanistan : les talibans aux portes du pouvoir
France Info
Article rédigé par
M.Burgot, B.Laigle - franceinfo
France Télévisions

Les talibans ont revendiqué l'attaque du mardi 3 août à Kaboul (Afghanistan), visant le ministre de la Défense. Leur avancée sur le territoire surprend par sa rapidité et son ampleur.  

Une attaque survenue mardi 3 août en plein cœur de Kaboul (Afghanistan) a été revendiquée par les talibans. Ces derniers ciblaient le ministre de la Défense du pays, Bismillah Mohammadi. Une voiture kamikaze a explosé près de son domicile. Des assaillants à pied ont également essayé de s'introduire dans sa maison. Après cinq heures de combats entre fondamentalistes sunnites et forces gouvernementales, le ministre a finalement été secouru, sain et sauf. "Ce soir, des terroristes ont mené une attaque-suicide contre ma maison. Grâce à Dieu, cet incident n'a pas fait de dégâts contre moi ou ma famille", a déclaré ce dernier.      

L’armée demande aux habitants de partir   

Les habitants de plusieurs villes du pays sont descendus dans la rue, afin de soutenir le gouvernement. Affaibli, l'État vacille face à l'avancée spectaculaire des talibans. Les forces gouvernementales ne contrôlent plus qu'une petite partie du pays. Les talibans, eux, s'attaquent désormais aux centres urbains, dont Kaboul. Des combats ont notamment eu lieu mercredi 4 août à Kandahar et Herat, les 2e et 3e villes du pays. La ville de Lashkar Gah est, quant à elle, désormais presque déserte. L'armée a demandé aux habitants d'en partir, alors qu'une contre-attaque se prépare pour tenter de déloger les talibans. Partout, la population fuit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.