Nucléaire iranien : Téhéran ne reprendra aucun engagement sans la levée totale des sanctions, prévient le Guide suprême, Ali Khamenei

De leur côté, les Etats-Unis se disent prêts à revenir dans l'accord de 2015, à condition que l'Iran mette fin au préalable à toutes ses violations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Guide suprême iranien, Ali Khamenei, lors d'un discours à Téhéran (Iran), le 7 février 2021.  (HO / KHAMENEI.IR / AFP)

L'Iran pose ses conditions. Les Etats-Unis doivent "lever entièrement" les sanctions imposées au pays avant que Téhéran ne reprenne ses engagements dans le cadre de l'accord international sur le nucléaire iranien, a déclaré le Guide suprême, Ali Khamenei, dimanche 7 février.

"S'ils veulent que l'Iran retourne à ses engagements (...) les Etats-Unis doivent entièrement lever les sanctions, dans la pratique et non sur le papier", a prévenu l'ayatollah Khamenei dans un discours télévisé. "Nous vérifierons ensuite si dans les faits, les sanctions ont été levées correctement", a-t-il encore dit.

L'accord de Vienne sur le nucléaire iranien, qui date de 2015, est déjà suspendu à un fil depuis que les Américains en sont sortis avec fracas en 2018, sous la houlette de Donald Trump. La République islamique a riposté au rétablissement de lourdes sanctions américaines par un détricotage progressif de l'accord. Début janvier, Téhéran a ainsi franchi un nouveau pas dans l'enrichissement d'uranium. 

Tous les regards sont désormais tournés vers l'administration Biden, qui se dit prête à revenir dans l'accord à condition que Téhéran mette fin au préalable à toutes ses violations. Les Iraniens, qui réclament le scénario inverse, continuent pendant ce temps de s'affranchir des obligations définies dans l'accord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.