Cet article date de plus d'un an.

Nucléaire iranien : Téhéran ne reprendra aucun engagement sans la levée totale des sanctions, prévient le Guide suprême, Ali Khamenei

De leur côté, les Etats-Unis se disent prêts à revenir dans l'accord de 2015, à condition que l'Iran mette fin au préalable à toutes ses violations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Guide suprême iranien, Ali Khamenei, lors d'un discours à Téhéran (Iran), le 7 février 2021.  (HO / KHAMENEI.IR / AFP)

L'Iran pose ses conditions. Les Etats-Unis doivent "lever entièrement" les sanctions imposées au pays avant que Téhéran ne reprenne ses engagements dans le cadre de l'accord international sur le nucléaire iranien, a déclaré le Guide suprême, Ali Khamenei, dimanche 7 février.

"S'ils veulent que l'Iran retourne à ses engagements (...) les Etats-Unis doivent entièrement lever les sanctions, dans la pratique et non sur le papier", a prévenu l'ayatollah Khamenei dans un discours télévisé. "Nous vérifierons ensuite si dans les faits, les sanctions ont été levées correctement", a-t-il encore dit.

L'accord de Vienne sur le nucléaire iranien, qui date de 2015, est déjà suspendu à un fil depuis que les Américains en sont sortis avec fracas en 2018, sous la houlette de Donald Trump. La République islamique a riposté au rétablissement de lourdes sanctions américaines par un détricotage progressif de l'accord. Début janvier, Téhéran a ainsi franchi un nouveau pas dans l'enrichissement d'uranium. 

Tous les regards sont désormais tournés vers l'administration Biden, qui se dit prête à revenir dans l'accord à condition que Téhéran mette fin au préalable à toutes ses violations. Les Iraniens, qui réclament le scénario inverse, continuent pendant ce temps de s'affranchir des obligations définies dans l'accord.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nucléaire iranien

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.