Cet article date de plus d'un an.

Nucléaire : l'Iran annonce un bond spectaculaire de ses activités d'enrichissement

L'uranium enrichi à 60% par l'Iran, contre 20% aujourd'hui, servira à "produire du molybdène utilisé à des fins de fabrication de différents produits radiothérapeutiques", affirme l'Organisation iranienne de l'énergie atomique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une photo fournie par la présidence iranienne le 10 avril 2021 montre un ingénieur à l'intérieur du département d'enrichissement d'uranium du centre nucléaire de Natanz. (PRESIDENCE IRANIENNE / AFP)

Un énorme pas en arrière dans le rétablissement de l'accord de Vienne. L'Iran a annoncé, mardi 13 avril, son intention de "commencer à enrichir l'uranium à 60%", niveau qui le rapprocherait d'une capacité d'utilisation militaire, deux jours après un "sabotage" de son usine d'enrichissement de Natanz, que Téhéran impute à Israël.

L'uranium enrichi à 60% par l'Iran servira à "produire du molybdène utilisé à des fins de fabrication de différents produits radiothérapeutiques", affirme l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA). Le molybdène est un métal dur généralement utilisé dans les alliages.

La France y voit un "développement grave"

L'enrichissement à 60% marquerait une étape supplémentaire et inédite dans la violation des engagements pris par l'Iran en vertu d'un accord international conclu à Vienne en 2015 pour limiter son programme nucléaire, au moment même où des discussions doivent continuer en Autriche pour sauver ce pacte. La République islamique enrichit actuellement de l'uranium à 20% en isotope 235, bien au-delà de la limite de 3,67% fixée par l'accord de 2015. Un enrichissement à 90% est nécessaire pour une utilisation à des fins militaires. La République islamique a toujours nié vouloir se doter de l'arme nucléaire, arguant d'un interdit moral et religieux.

L'Elysée a "condamné" cette décision perçue comme un "développement grave" nécessitant "une réponse coordonnée" des pays impliqués dans les négociations sur le dossier nucléaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nucléaire iranien

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.