Israël-Iran : haute tension sur le Golan

En duplex depuis le plateau du Golan, le journaliste Franck Genauzeau revient sur les échanges de tirs de roquettes, dans la nuit du 9 au 10 mai, dans ce territoire situé à la frontière entre les deux pays, initialement syrien et occupé par Israël.

FRANCE 2

Faut-il craindre, oui ou non, un embrasement du conflit entre l'Iran et Israël ? "Eh bien, pas forcément dans l'immédiat et c'est d'ailleurs ce qui va dans le sens de ce que viennent de déclarer les renseignements militaires israéliens, qui affirment que cet épisode de confrontation inédite est désormais terminé. Elle pourrait quand même se reproduire dans les semaines ou les mois à venir", explique le journaliste Franck Genauzeau.

Le niveau d'alerte reste élevé sur le plateau du Golan

Le niveau d'alerte reste élevé sur le plateau du Golan. "Il y a des troupes et des véhicules militaires acheminés en renfort. Certains soldats expliquaient qu'ils seraient déjà sur le point d'être démobilisés." Preuve qu'Israël ne semble pas redouter un seul instant une riposte immédiate et majeure de la part des troupes iraniennes stationnées en Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des blindés de l\'armée israélienne sont déployés sur le plateau du Golan, jeudi 10 mai.
Des blindés de l'armée israélienne sont déployés sur le plateau du Golan, jeudi 10 mai. (MENAHEM KAHANA / AFP)