Première confrontation directe entre Israël et l'Iran en Syrie, après des tirs de roquettes dans le Golan

Selon l'armée israélienne, une vingtaine de roquettes ont été tirées par les forces iraniennes. L'État hébreu a riposté en envoyant des missiles vers Damas.

Ds soldats israéliens prennent position sur le plateau du Golan, le 9 mai 2018.
Ds soldats israéliens prennent position sur le plateau du Golan, le 9 mai 2018. (JALAA MAREY / AFP)

Deux ennemis s'affrontent en Syrie. Pour la première fois, des tirs de roquettes directement attribués à l'Iran ont visé des positions israéliennes, dans la région du Golan, occupée par Israël, provoquant une vigoureuse riposte de l'Etat hébreu, jeudi 10 mai. Après des semaines de crispations, une vingtaine de projectiles et roquettes ont été tirés par les forces iraniennes. Ces tirs n'ont pas fait de victimes et ont causé des dégâts limités, selon l'armée israélienne, qui a en retour déclenché "une action contre des objectifs iraniens en Syrie", selon un porte-parole.

De fortes détonations ont ainsi été entendues à Damas. La télévision a retransmis en direct des images de la capitale syrienne montrant des projectiles lumineux dans le ciel et plusieurs missiles détruits, selon elle, par les systèmes antiaériens syriens. Certains missiles israéliens ont touché des bases militaires syriennes ainsi qu'un dépôt d'armes et un radar militaire, d'après l'agence officielle syrienne Sana.

Accès de fièvre ou début d'une escalade redoutée depuis des semaines ? L'animosité entre Israël et l'Iran a grandi récemment après plusieurs opérations attribuées à l'armée israélienne contre des intérêts iraniens en Syrie. Et ces tensions ont été ravivées par les incertitudes autour de l'accord nucléaire conclu en 2015 et dénoncé par le président américain Donald Trump.