Nucléaire iranien : la production d'uranium à 60% doit commencer "la semaine prochaine"

Cette décision de Téhéran constitue une "réponse" au "terrorisme nucléaire" d'Israël, selon la République islamique, qui accuse l'Etat hébreux d'avoir saboté son usine de Natanz.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président iranien Hassan Rohani lors d'une cérémonie à Téhéran, le 10 avril 2021. (IRANIAN PRESIDENCY/HANDOUT / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'Iran prévoit de commencer à produire effectivement de l'uranium enrichi à 60% à compter de "la semaine prochaine", a annoncé l'ambassadeur de la République islamique auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) mardi 13 avril. Les travaux préparatoires pour mettre en œuvre cette décision ont commencé mardi soir et "nous prévoyons d'accumuler le produit [de deux cascades de centrifugeuses dédiées à l'uranium à 60%] la semaine prochaine", écrit Kazem Gharibabadi dans un tweet publié dans la nuit de mardi à mercredi.

Cette décision, qui intervient après une explosion dans son usine de Natanz, est la "réponse" de la République islamique au "terrorisme nucléaire" d'Israël, a déclaré mercredi le président iranien. "C'est la réponse à votre malveillance", a déclaré Hassan Rohani en Conseil des ministres. "Ce que vous avez fait s'appelle du terrorisme nucléaire, ce que nous faisons est légal", a-t-il lancé dans une allusion à Israël, que Téhéran accuse d'avoir saboté dimanche son usine d'enrichissement de Natanz, dans le centre de l'Iran.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.