Libération de Mossoul : un décalage entre l’annonce et la situation sur place

En direct d’Erbil, en Irak, Arnaud Comte explique que des combats ont encore lieu dans la vieille ville de Mossoul.

FRANCE 2

Le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul. Mais des combats sporadiques ont encore éclaté ce lundi 10 juillet. La ville est-elle sécurisée ? "À l’évidence, non. Il y a très clairement un décalage entre l’annonce de la libération officielle de Mossoul et la situation sur le terrain", explique Arnaud Comte, envoyé spécial en Irak.

"Un climat insurrectionnel"

Un exemple : cet après-midi, plusieurs dizaines de jihadistes ont réussi à mener une contre-attaque dans la vieille ville de Mossoul. L’attaque a été stoppée nette grâce à une frappe de la coalition. "Cela résume le contexte à Mossoul, un contexte très difficile pour les forces qui sont en première ligne. Elles doivent affronter des cellules dormantes qui peuvent frapper n’importe où. Il y a un climat insurrectionnel", complète le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'équilibre des forces joue à présent en défaveur de Daesh. Mais les combattants de l\'EI sont bien déterminés à garder leur fief. Ils résistent, et se cachent dans les maisons de la vieille ville de Mossoul. Pour planifier leurs attaques à l\'abri des regards, ils se servent même de tunnels comme de camps d\'entraînement souterrains, terrés sous la colline qui surplombe Mossoul.
L'équilibre des forces joue à présent en défaveur de Daesh. Mais les combattants de l'EI sont bien déterminés à garder leur fief. Ils résistent, et se cachent dans les maisons de la vieille ville de Mossoul. Pour planifier leurs attaques à l'abri des regards, ils se servent même de tunnels comme de camps d'entraînement souterrains, terrés sous la colline qui surplombe Mossoul. (ALAA AL-MARJANI / REUTERS)