Liban : Carlos Ghosn entendu par la justice française à Beyrouth

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Liban : Carlos Ghosn entendu par la justice française à Beyrouth
FRANCEINFO
Article rédigé par
B. Mousset, D. Attal - franceinfo
France Télévisions

Depuis sa fuite rocambolesque du Japon, en décembre 2019, Carlos Ghosn a trouvé refuge au Liban. L’ancien patron de Renault-Nissan, visé par un mandat d’Interpol, a été entendu pour la première fois par deux magistrats français, qui se sont rendus à Beyrouth.

Carlos Ghosn a été entendu par la justice française pour la première fois depuis sa fuite du Japon, en décembre 2019. Lundi 31 mai, pendant plusieurs heures, deux magistrats en déplacement au Liban ont interrogé l’ancien patron de Renault-Nissan au palais de justice de Beyrouth, dans le cadre d’une enquête pour "abus de biens sociaux". La semaine précédant cette audition, à Beyrouth, ville dans laquelle il a trouvé refuge, Carlos Ghosn a accordé une interview à une agence de presse. L’homme d’affaires est apparu très confiant. "Je suis très content que finalement les juges d’instruction viennent et m’interrogent", a-t-il affirmé.

Deux soirées en question

Les interrogations se concentrent notamment sur deux soirées organisées au château de Versailles par l’ancien PDG, l’une pour son mariage en 2016, l’autre deux ans plus tôt, financée par Renault-Nissan à hauteur 630 000 €, pour célébrer le 15e anniversaire de l’alliance du groupe automobile… ou bien ses 60 ans, comme certains l’affirment. "C’est quand même bizarre une fête d’anniversaire où on ne parle pas de moi, il n’y a pas de cadeaux, pas de gâteau, et le discours est à propos de l’alliance. Tout ça, ce sont des preuves qui existent", rétorque de son côté Carlos Ghosn.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liban

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.