Liban : les tensions restent vives à Beyrouth

Publié
Liban : les tensions restent vives à Beyrouth
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Delcourt - franceinfo
France Télévisions

Au Liban, les tensions ne redescendent pas, vendredi 15 octobre. La veille à Beyrouth, des affrontements ont eu lieu après une manifestation organisée par les sympathisants du Hezbollah contre le juge Tarek Bitar, en charge de l'enquête sur l'explosion au port de Beyrouth le 4 août 2020.

Jeudi 14 octobre, des affrontements ont eu lieu après une manifestation à Beyrouth au Liban. Des tirs ont été échangés et six personnes sont décédées. Le cercueil d'une des victimes a été porté à bout de bras par les sympathisants du Hezbollah, vendredi. Près du palais de justice, on constate encore les dégâts avec des impacts de balles sur les murs des immeubles. Face à ses violences, les diplomaties américaines, russes et françaises appellent à la désescalade.

Des partisans du Hezbollah réclament le départ du juge Tarek Bitar

Ce sont des tirs jusqu'ici indéterminés qui sont à l'origine de ces violences dans la capitale du pays. Lors de cette manifestation, les partisans du Hezbollah s'étaient rendus dans la rue pour exiger le départ du juge Tarek Bitar. Ce dernier est en charge de l'enquête sur l'explosion au port de Beyrouth le 4 août 2020. Le magistrat souhaite notamment convoquer des hauts responsables du Hezbollah.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.