Liban : des aides sous conditions

La communauté internationale est au chevet du Liban.  Dimanche 9 août, des dirigeants de pays donateurs ont échangé via vidéo-conférence, dont Donald Trump pour les Etats-Unis. L’objectif est de lever des fonds pour venir en aide aux Libanais et orchestrer la reconstruction.

France 3

Que retenir de la conférence internationale et quelles sont les réactions au Liban ? "L’immense majorité des Libanais se félicite de cette aide internationale qui s’intensifie. Surtout parce qu’elle se concentre sur les priorités vitales du pays : la reconstruction des écoles et des hôpitaux, l’aide matérielle, alimentaire et médicale", explique le journaliste Matthieu Boisseau.

Les manifestants font pression sur le gouvernement libanais

En revanche, la conférence n’a pas calmé la colère des manifestants. "Il y a des manifestations en ce moment même près du Parlement, ajoute le journaliste. La colère est dirigée contre le gouvernement libanais. Les manifestants réclament sa démission complète. C’est selon eux le seul moyen d’obtenir des réformes structurelles profondes. Ils n’ont aucune intention de relâcher la pression", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le port de Beyrouth (Liban) totalement détruit après les deux violentes explosions du 4 août 2020.
Le port de Beyrouth (Liban) totalement détruit après les deux violentes explosions du 4 août 2020. (PATRICK BAZ / AFP)