Explosion à Beyrouth : enquête à nouveau suspendue

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
liban bitar
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Giroud - franceinfo
France Télévisions

Alors que le Liban s'est doté d'un gouvernement après treize mois de crise, le juge chargé de l'enquête sur l'explosion dans le port de Beyrouth (Liban) a suspendu ses investigations lundi 27 septembre.

Le juge en charge de l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth (Liban) a suspendu ses investigations lundi 27 septembre, comme l'avait déjà fait son prédécesseur. Tarek Bitar fait l'objet d'une plainte déposée par un ancien ministre soupçonné d'être impliqué dans ce drame. Il devrait être dessaisi de l'affaire. Le magistrat a même été la cible de menaces de la part du parti Hezbollah.

Mauvais signal

La classe politique est-elle prête à faire la lumière sur cet épineux dossier ? Il y a une semaine, les députés ont choisi un gouvernement, le premier depuis août 2020. Il est dirigé par Najib Mikati. La suspension du juge Tarek Bitar envoie un mauvais signal à la communauté internationale. De l'aveu même des autorités, l'explosion au port de Beyrouth provient du stockage d'énormes quantités de nitrate d'ammonium sans aucune mesure de prévention. Le drame a fait 214 morts et des milliers de blessés. Il a aussi dévasté des quartiers entiers de la capitale. Les familles de victimes réclament à l'ONU une enquête indépendante.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Explosions à Beyrouth

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.