EN IMAGES. Un an après l'explosion à Beyrouth, des quartiers portent encore les traces du drame

La tragédie qui a frappé la capitale libanaise le 4 août 2020 a fait 214 morts et plus de 6 500 blessés. Des dizaines de milliers de personnes ont perdu leur logement.

Vitres soufflées, monticules de décombres au sol, bâtiments éventrés… Les dégâts de l'explosion au port de Beyrouth (Liban) sont encore visibles mercredi 4 août 2021, un an jour pour jour après le drame. La tragédie a fait 214 morts, selon un bilan officiel, plus de 6 500 blessés, dont certains handicapés à vie, et des dizaines de milliers de personnes ont perdu leur logement.

Malgré les travaux, les quartiers les plus touchés, qui abritent musées, galeries d'art et joyaux du patrimoine, portent encore les stigmates de cet événement traumatisant. Emmanuel Macron réunit mercredi les principaux acteurs de la communauté internationale pour apporter une nouvelle aide d'urgence aux Libanais et faire pression sur la classe politique, responsable de la paralysie du pays, alors qu'il est englué dans la pire crise économique de son histoire.

110
Un drapeau libanais flotte, le 3 août 2021, au-dessus du port dévasté de Beyrouth où, un an plus tôt, 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium, stockées depuis des années dans un entrepôt délabré, ont explosé. HUSSAM SHBARO / ANADOLU AGENCY / AFP
210
Des pigeons volent au-dessus du port de Beyrouth, où des conteneurs ont été détruits par l'explosion, le 14 juillet 2021. PATRICK BAZ / AFP
310
Des banderoles, où sont inscrites les phrases "Otages d'un Etat meurtrier" et "Ici commencent votre fin et notre commencement", sont accrochées sur des bâtiments endommagés par l'explosion, le 4 août 2021. JOSEPH EID / AFP
410
Les silos à grains situés sur le port de Beyrouth sont partiellement détruits, le 4 août 2021, un an après l'explosion.  JOSEPH EID / AFP
510
Un restaurant du centre-ville a été complètement détruit par le souffle de l'explosion le 4 août 2020 et est, un an plus tard, toujours délabré. ROBIN TUTENGES / HANS LUCAS / AFP
610
La sculpture de l'artiste libanais Nadim Karam "The Gesture" ("Le Geste" en français), fabriquée avec des débris de l'explosion, est installée sur le port de Beyrouth, le 28 juillet 2021. JOSEPH EID / AFP
710
Un immeuble de Gemmayzé, à Beyrouth, est toujours en ruines un an après l'explosion, le 21 juillet 2021. MAHMUT GELDI / ANADOLU AGENCY / AFP
810
Le quartier Gemmayzé, très populaire dans la capitale libanaise, porte encore les marques du drame, le 21 juillet 2021. MAHMUT GELDI / ANADOLU AGENCY / AFP
910
La carcasse d'un bateau endommagé par l'explosion trône au milieu du port de la capitale libanaise, le 3 août 2021. HUSSAM SHBARO / ANADOLU AGENCY / AFP
1010
Un homme regarde à travers une fenêtre sans vitre les dégâts de l'explosion, le 9 juillet 2021. ALINE LAFOY / HANS LUCAS / AFP