Reportage Liban : un an après l'explosion au port de Beyrouth, des blessures toujours ouvertes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Liban : un an après l'explosion à Beyrouth, le deuil se fait difficilement
France 2
Article rédigé par
M.De Chalvron, Y.Moine, M-J.Sader, A.Lopez - France 2
France Télévisions

Le 4 août 2020, une double explosion au port de Beyrouth a fait 200 morts et détruit des quartiers entiers de la capitale libanaise. Un an plus tard, les équipes du 20 Heures ont retrouvé des victimes de l'explosion, dans un pays qui n'a jamais cessé de sombrer.

Un an après les explosions du port de Beyrouth (Liban), la ville est toujours défigurée, ses immeubles éventrés, comme au lendemain de la catastrophe. Tatiana Hasrouty marche dans les ruines, direction le port, une plaie béante au cœur de la ville. C'est ici que travaillait son père le 4 août 2020. Il n'avait aucune chance de survivre dans un hangar qui a pris feu, puis explosé. Il a fallu 14 jours pour que les autorités trouvent le corps et avertissent la famille. Depuis, cette jeune femme de 21 ans porte son deuil.

Dégâts humains et matériels

Plus de 200 personnes sont mortes ce jour-là. Les familles de victimes ont porté plainte, aucune n'a reçu d'indemnités. L'enquête patine, la classe politique fait bloc et refuse de lever l'immunité de certains responsables potentiellement impliqués. "Ça suffit de se moquer des gens. Maintenant, je dis aux enfants que si on peut s'en aller, je les prends tous et on s'en va du Liban. Pourtant on a tout ici, mon mari est enterré ici", déplore Ibtissam Moussa, la femme du défunt. Il y a ceux qui ont perdu un proche, mais aussi ceux, nombreux, dont les biens ont été réduits en poussière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Explosions à Beyrouth

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.