Le Qatar sollicite Nicolas Sarkozy pour créer un fonds d'investissement

Selon le "Financial Times", un fonds souverain qatari aurait proposé 500 millions d'euros à l'ancien président de la République. 

Nicolas Sarkozy, le 24 février 2013, au Parc des Princes à Paris. 
Nicolas Sarkozy, le 24 février 2013, au Parc des Princes à Paris.  (GUY JEFFROY / SIPA)

De la fondation humanitaire au fonds d'investissement. Alors que la question de son éventuel retour en politique est relancée, le Financial Times révèle (lien en anglais), samedi 9 mars, que le Qatar a offert 500 millions d'euros à Nicolas Sarkozy pour créer un fonds d'investissement. 

Le pays du Golfe, dont l'ancien président de la République est proche, ne serait pas le seul à l'avoir sollicité, selon le FT. Mais ce dernier a mis son plan, révélé le 21 janvier par Mediapart (lien payant), entre parenthèses. "Son cercle d'amis et de conseillers financiers l'ont exhorté à ne pas se lancer dans un projet qui pourrait compromettre ses chances politiques", note le quotidien financier britannique.

Selon le journal, Nicolas Sarkozy garderait cette opportunité s'il décidait d'arrêter définitivement la politique, et aurait consulté ses relations dans les milieux d'affaires pour savoir où et comment investir. "Un idée serait d'investir dans des compagnies des pays émergent comme le Brésil, une autre d'investir en Espagne et au Maroc", explique le FT.