VIDEO. La bande de Gaza sous le feu d'Israël lancé à la recherche d'un de ses soldats

Les Palestiniens ont enregistré des dizaines de nouvelles victimes, alors qu'Israël accuse le Hamas d'avoir enlevé un de ses soldats. 

Stéphanie Perez / France 2

Des dizaines de personnes ont à nouveau été tuées samedi 2 août dans la bande de Gaza soumise au bombardement de l'armée israélienne engagée dans le combat contre le Hamas. Tsahal qui est à la recherche d'un de ses soldats porté disparu.

Vingt-quatre heures après qu'une illusion de cessez-le-feu eut volé en éclats, les chances d'une trêve paraissaient plus éloignées que jamais dans un conflit qui a fait plus de 1 600 morts palestiniens depuis le 8 juillet. Une délégation palestinienne était attendue samedi au Caire pour de nouvelles discussions. Les Israéliens ont quant eux décidé de suspendre sa participation aux négiociations.

 200 cibles au cours des dernières 24 heures

Pour Israël, il ne s'agit plus seulement, comme au début de l'opération "Bordure protectrice", de réduire le danger représenté par le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza. Depuis vendredi, l'armée s'emploie aussi à retrouver un sous-lieutenant de 23 ans. Selon elle, HadarGoldin a probablement été capturé par l'ennemi vendredi matin près de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Pour Israël, la capture d'un de ses soldats est le casusbelli par excellence.

Le sort de Hadar Goldin ne détourne pas de ses opérations une armée qui a frappé 200 cibles au cours des dernières 24 heures: tunnels, fabriques d'armes, dépôts, centres de commandement, a indiqué son porte-parole Peter Lerner. Mais, simultanément, elle fouille le secteur de Rafah à la recherche du soldat, a-t-il dit.

Un bâtiment en feu à Rafah (Gaza), le 31 juillet 2014. 
Un bâtiment en feu à Rafah (Gaza), le 31 juillet 2014.  (SAID KHATIB / AFP)