Israël : les nouveaux kibboutz, moins révolutionnaires, plus industriels

En Israël, les kibboutz, ces villages collectivistes qui vivaient autrefois de l'agriculture ont bien changé. Aujourd'hui, la plupart sont privatisés, ils développent des technologies innovantes et travaillent avec des grands groupes industriels. Autant dire qu'ils n'ont plus grand chose de révolutionnaire.

France 2

Aux portes du désert, ce kibboutz cache un des secrets scientifiques les mieux gardés du pays, juste derrière cette curieuse porte blindée au-dessus d'un terrain vague, protégé par des caméras et des détecteurs de présence. À quelques mètres sous terre, des scientifiques inventent des plants de cannabis génétiquement modifiés, capables de soigner des maladies de peau ou certains cancers. Une technologie révolutionnaire, tellement sensible que seules quelques images ont été autorisées à la diffusion par les autorités. Une aubaine pour le kibboutz centenaire, mais dont les usines abandonnées rappellent qu'il a longtemps été abandonné.

Des kibboutz loin de leur image d'origine

L'ancienne usine de balais a donc laissé sa place à des serres en cours d'installation. C'est là que seront mis au point les nouveaux brevets en matière de cannabis médical. Avec ce projet high-tech à la conquête du marché mondial, on est loin de l'image des kibboutz à leur origine. Des communautés agricoles où tous les biens étaient mis en commun, et les bénéfices reversés à parts égales entre les habitants. Un modèle aujourd'hui en perte de vitesse. Les 3/4 des kibboutz ont renoncé à ces valeurs et tentent de développer de nouvelles activités pour garder leurs habitants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Kibboutz
Kibboutz (FRANCE 2)