Guerre entre Israël et le Hamas : le conflit a fait environ un million de déplacés en une semaine, selon l'ONU

L'ordre donné par Israël aux habitants d'évacuer le nord de la bande de Gaza a entraîné "un déplacement massif" de population vers le sud de l'enclave palestinienne, a rapporté dimanche l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des Palestiniens arrivent dans un camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 15 octobre 2023. (MOHAMMED ABED / AFP)

Près d'un habitant sur deux a déjà été contraint de fuir. Environ un million de personnes ont été déplacées dans la bande de Gaza "pendant les sept premiers jours de la guerre" ayant éclaté entre le Hamas et Israël, a estimé, dimanche 15 octobre, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens. "Le chiffre va probablement monter, puisque les gens continuent de quitter leurs maisons", a-t-elle prévenu.

>> Guerre entre Israël et le Hamas : suivez les dernières infos en direct

Israël a exhorté les habitants du nord du territoire palestinien assiégé – soit quelque 1,1 million de personnes sur une population totale de 2,4 millions – à fuir vers le Sud. L'Etat hébreu entend frapper la ville de Gaza, dans le nord de l'enclave, pour y détruire le centre des opérations du mouvement islamiste. "Le déplacement massif du nord vers le sud de la bande de Gaza se poursuit" depuis vendredi, a rapporté, dimanche, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU. Selon ses partenaires sur place, "le nombre de personnes déplacées à l'intérieur [de la bande de Gaza] a augmenté significativement au cours des dernières 24 heures".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.