Guerre au Proche-Orient : Benyamin Nétanyahou assure qu'Israël est "prêt" pour une opération "très intense" à la frontière libanaise

Des échanges de tirs entre l'armée israélienne et le mouvement libanais Hezbollah, allié du Hamas, sont quotidiens à la frontière nord de l'Etat hébreu.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, le 13 mai 2024 à Jérusalem. (GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a affirmé mercredi 5 juin qu'Israël était "prêt pour une opération très intense" à sa frontière nord avec le Liban, où des échanges de tirs entre l'armée et le mouvement libanais Hezbollah sont quotidiens. Cette déclaration survient en pleine guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le Hamas, dont le Hezbollah est un allié.

"D'une manière ou d'une autre, nous allons y rétablir la sécurité", a dit le Premier ministre israélien lors d'une visite près de la frontière avec le Liban. Ses alliés d'extrême droite, les ministres Itamar Ben-Gvir et Bezalel Smotrich, ont tous les deux appelé ces derniers jours à agir en urgence pour rétablir la sécurité dans le nord d'Israël. Dans le nord du pays, des tirs de roquettes et de drones du Hezbollah ont provoqué lundi plusieurs incendies. Bezalel Smotrich avait déclaré que l'armée israélienne devrait envahir le Liban et repousser "des centaines de milliers de Libanais" de la zone frontalière entre les deux pays.

Au moins 455 morts au Liban, en majorité des combattants et près de 90 civils, sont morts à la frontière libanaise, selon un décompte de l'AFP. Côté israélien, au moins 14 soldats et 11 civils ont été tués dans ces affrontements, selon les autorités.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.