Football : la tenue à Jérusalem de la rencontre Israël-Argentine cristallise la colère des Palestiniens

“Ne venez pas !” C’est l’appel lancé dimanche par la Fédération palestinienne de football à Lionel Messi qui doit participer samedi à Jérusalem au match amical de l'Argentine contre Israël.

Lionel Messi, très apprécié autant par les Palestiniens que par les Israéliens, était venu se recueillir sur au Mur des lamentations en août 2013.
Lionel Messi, très apprécié autant par les Palestiniens que par les Israéliens, était venu se recueillir sur au Mur des lamentations en août 2013. (OLIVER WEIKEN / AFP)

Le footballeur international argentin Lionel Messi sera samedi 9 juin au Proche-Orient où son équipe affronte Israël pour un match amical. Mais la rencontre doit se tenir à Jérusalem, d'où la colère des Palestiniens. Pour eux, c'est la reconnaissance de trop de la souveraineté israélienne sur la ville, après celle des États-Unis.

Le reportage de Marie Semelin
--'--
--'--

Il a fallu 20 minutes pour vendre les 20 000 billets du match. Lionel Messi est adoré ici. Le footballeur est déjà venu dans les territoires palestiniens, comme en Israël. Il s’est même recueilli au Mur des lamentations, à Jérusalem. Mais pour les Palestiniens, un match dans cette ville face à l’équipe israélienne, c'est une reconnaissance de la souveraineté totale de l’État hébreu sur Jérusalem, une prise de position inacceptable alors qu'ils revendiquent aussi la ville comme leur capitale.

La rencontre a pourtant failli se tenir au nord du pays. D’après les médias israéliens, une intense campagne du gouvernement en faveur de Jérusalem a eu raison de l’Argentine.

"Nous espérons que Messi ne viendra pas"

Le président de la Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, a dénoncé une rencontre sportive devenue politique et a appelé les supporters à protester. "Nous nous adressons personnellement à Messi, explique Jibril Rajoub dans une conférence de presse relayée par les télévisions palestiniennes. Nous demandons à tout le monde de brûler son maillot et de jeter ses images. Mais nous espérons que Messi ne viendra pas."

Le match commencera samedi à 21h30. Et cette fois, ce sont les juifs religieux qui sont mécontents : ils voulaient qu’il soit repoussé, le temps d’aller au stade, après la fin du repos hebdomadaire du shabbat.