Cet article date de plus de sept ans.

En Israël, le sperme des soldats de Tsahal est très demandé

Sur une soixantaine de femmes ayant fait une demande de don de sperme à l'hôpital d'Haïfa, près de la moitié ont exigé un géniteur avec des antécédents militaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Du haut de son char, un soldat israélien fait le "V" de la victoire, le 5 août 2014, alors qu'il quitte la bande de Gaza. (THOMAS COEX / AFP)

C'est une réaction, disons, très patriotique. L'hôpital de Haïfa (Israël) signale que les demandes de don de sperme en provenance de soldats israéliens augmente, comme le relaie l'International Business Times (en anglais), en réaction à l'opération "Bordure protectrice" menée dans la bande de Gaza. Ainsi, sur 60 femmes qui ont fait une demande de sperme, près de la moitié ont sollicité un donneur ayant des antécédents dans l'armée.

Soldat de Tsahal et père idéal

"Tout comme le choix de la couleur de cheveux ou des yeux, la taille et le niveau d'éducation, le service dans les rangs de Tsahal est également devenu un critère de sélection", explique Dina Aminpour, la directrice de la banque du sperme du Centre médical Rambam d'Haïfa, citée par le site internet. "Ces femmes établissent un profil qu'elle considère comme le père idéal."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.