Benjamin Netanyahu : un bilan contrasté après douze ans à la tête d'Israël

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
israel aramon
Article rédigé par
S. Aramon, S. Korwin - franceinfo
France Télévisions

Les opposants à Benjamin Netanyahu voyaient en lui un "Crime minister" pour ses démêlés avec la justice et ses admirateurs voyaient en "Bibi" le nouveau roi d'Israël. Retour sur douze ans de règne.

Admiré ou détesté, Benjamin Netanyahu ne laisse pas indifférent ses concitoyens. Premier ministre d'Israël depuis 2009, son bilan est à son image, très clivant. Économiquement, il a su redresser le pays, mais sa politique libérale a son revers social : plus d'un tiers de la population vit sous le seuil de la pauvreté. Côté diplomatie, il a su habilement éviter les pressions américaines sous Barack Obama avant de retrouver, avec Donald Trump, un allié de poids. 

Malgré ses 71 ans, il veut revenir

Voix rauque, regard déterminé, il incarne l'homme protecteur de son peuple. Sa gestion du Covid-19 est un succès. Le pays est déconfiné depuis février. Intraitable sur le dossier nucléaire face à l'ennemi iranien, concernant le conflit israélo-palestinien, son bilan est jugé extrêmement négatif. Durant plus d'une décennie, il favorisera l'installation des colonies où le nombre d'habitants a augmenté de 50%. Benjamin Netanyahu est accusé de corruption dans de multiples affaires. Dimanche 13 juin, il a reconnu sa défaite, mais, pugnace, il a affiché sa détermination à revenir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.