Le Canada annonce une pause dans ses opérations militaires en Irak et va déplacer une partie de ses troupes vers le Koweït

Le chef d'état-major canadien a justifié cette "pause opérationnelle" des opérations canadiennes est justifiée par la situation "complexe" en Irak après la mort du général iranien Qassem Soleimani. 

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau en discussion avec le chef d\'état-major canadien, le général Jonathan Vance, à Ottawa (Canada), le 4 décembre 2015. 
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau en discussion avec le chef d'état-major canadien, le général Jonathan Vance, à Ottawa (Canada), le 4 décembre 2015.  (GEOFF ROBINS / AFP)

Le Canada a annoncé mardi 7 janvier une pause dans ses opérations militaires en Irak et le déplacement vers le Koweït d'une partie de ses quelque 500 soldats déployés dans ce pays, en raison des tensions dans la région.

"Au cours des prochains jours, des effectifs quitteront temporairement l'Irak pour s'installer au Koweït, grâce aux efforts de planification déployés par la coalition et l'Otan", explique le chef d'état-major canadien, le général Jonathan Vance, dans une lettre aux familles des militaires publiée sur Facebook.

Nous prenons ces mesures pour veiller à la sûreté et à la sécurité de nos effectifsle général Jonathan Vance

Il a justifié cette "pause opérationnelle" des opérations canadiennes par la situation "complexe" en Irak après la mort du général iranien Qassem Soleimani dans une attaque américaine à Bagdad. L'OTAN et plusieurs pays, dont l'Allemagne et la Roumanie, ont annoncé mardi le retrait d'une partie de leurs soldats stationnés en Irak. La France a de son côté affirmé qu'elle n'avait "pas l'intention" de retirer ses militaires actuellement stationnés dans ce pays.