Frappes en Syrie : quelle est la stratégie russe ?

En plateau, Étienne Leenhardt revient sur les premières frappes russes en Syrie.

FRANCE 2
Les Russes ont effectué leurs premières frappes aériennes en Syrie ce mercredi 30 septembre. Aujourd'hui, la Russie a clairement affiché sa priorité : soutenir le régime de Bachar al-Assad. "Il y a en fait deux groupes : le groupe de la Russie avec les Iraniens et leur milice, les Irakiens. Leur objectif est de soutenir Bachar al-Assad, qu'ils considèrent comme le meilleur rempart contre le groupe Etat islamique", explique en plateau Étienne Leenhardt avant d'ajouter que de l'autre côte, il y a "les États-Unis, la France, la Turquie, l'Arabie saoudite, une large coalition qui veut elle anéantir Daesh et qui n'y parvient pas".

Un point de divergence

Entre les deux camps, le point de divergence est l'avenir de Bachar al-Assad. "Mais sur le plan militaire, Russes et Américains ont annoncé qu'ils coordonneraient leurs opérations", poursuit le journaliste de France 2 en plateau.
Les frappes russes d'aujourd'hui sont plus qu'un soutien militaire aux forces syriennes, "il est aussi politique, diplomatique. Après celui des Iraniens, il permet au minimum à Bachar al-Assad de gagner du temps", souligne Étienne Leenhardt.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vladimir Poutine prononce un discours à Yalta (Ukraine), le 17 août 2015.
Vladimir Poutine prononce un discours à Yalta (Ukraine), le 17 août 2015. (RIA NOVOSTI / REUTERS)