Affaire Jamal Khashoggi : un rapport américain conclut à la responsabilité directe du prince héritier Mohamed Ben Salmane

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Jamal Khashoggi : un rapport américain conclut à la responsabilité directe du prince héritier Mohamed Ben Salmane
franceinfo
Article rédigé par
B. Mousset, P-M. de la Foata - franceinfo
France Télévisions

Les États-Unis ont communiqué, mardi 2 mars, un rapport mettant en cause directement le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, en octobre 2018.

Mardi 2 mars, les États-Unis ont fait paraître un rapport non publié sous la présidence Trump concernant la mort du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi. Ce dernier, très critique envers le pouvoir, a été assassiné le 2 octobre 2018. Les dernières images de lui le montrent en train de pénétrer dans le consulat saoudien d’Istanbul (Turquie), mais il n'en est jamais ressorti. Ce rapport américain pointe la responsabilité directe du prince héritier Mohamed Ben Salmane et détaille le fait qu’il aurait validé l’opération d’élimination.

L’Arabie Saoudite n’a jamais reconnu sa responsabilité

La Maison Blanche appelle l’Arabie Saoudite à cesser ces pratiques meurtrières. "Nous avons exhorté l’Arabie Saoudite à démanteler ce genre de structure et à adopter les réformes et contrôles nécessaires pour garantir que les opérations dissidentes cessent complètement", a détaillé Ned Price, porte-parole du département d’État américain. Le commando meurtrier avait été filmé à son entrée en Turquie et condamné en Arabie Saoudite pour le crime, mais le pays n’a jamais reconnu sa responsabilité. L’ex-fiancée de Jamal Khashoggi demande toujours que le prince héritier soit puni pour meurtre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.