Bousculade à La Mecque : entre deuil et questions

Au lendemain du mouvement de foule qui a fait plus de 700 morts à La Mecque, l'Arabie Saoudite a promis une enquête rapide et transparente.

France 2

Dès ce matin, vendredi 25 septembre, les fidèles ont repris le chemin du pèlerinage à La Mecque. Une foule moins compacte qu'hier se presse au rituel de la lapidation. Tous ont bien évidemment en tête l'énorme bousculade qui a provoqué la mort de plus de 700 personnes. "J'ai vu des gens tomber par terre, d'autres les piétinaient. La situation était complètement hors de contrôle", confie un pèlerin au micro de France 2.

L'organisation remise en cause ?

Depuis des années, les autorités saoudiennes tentent d'améliorer la sécurité en canalisant la foule à travers d'immenses corridors à sens unique. Hier, pour une raison inconnue, deux groupes se sont retrouvés face à face au même endroit. Dans la soirée, le roi Salman d'Arabie Saoudite a reçu tous les responsables du pèlerinage. Il a promis un réexamen total de l'organisation. À Lyon comme dans toute la France aujourd'hui, les fidèles ont prié. Ils attendent tous les résultats de l'enquête des autorités locales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon le dernier bilan fourni par la défense civile, le 25 septembre 2015, 717 personnes ont péri et 863 ont été blessées dans la bousculade à La Mecque (Arabie saoudite). 
Selon le dernier bilan fourni par la défense civile, le 25 septembre 2015, 717 personnes ont péri et 863 ont été blessées dans la bousculade à La Mecque (Arabie saoudite).  (AFP)