Arabie saoudite : un blogueur condamné à 1 000 coups de fouet pour avoir critiqué l'islam

Raif Badawi a reçu 50 premiers coups de fouet vendredi. Il en recevra autant lors des 19 vendredis à venir. 

Googlemaps pointant Jeddah (Arabie saoudite) où un blogueur a été condamné à dix ans de prison et à 1000 coups de fouet pour la création d\'un site critiquant le gouvernement et l\'islam.
Googlemaps pointant Jeddah (Arabie saoudite) où un blogueur a été condamné à dix ans de prison et à 1000 coups de fouet pour la création d'un site critiquant le gouvernement et l'islam. (GOOGLEMAPS)

Raif Badawi, un blogueur saoudien, a reçu 50 coups de fouet à Jeddah (Arabie saoudite), a rapporté Amnistie internationale, vendredi 9 janvier. Il en sera de même pendant 20 semaines d'affilée jusqu'à qu'il reçoive 1 000 coups. Cette peine est accompagnée de dix ans d'emprisonnement. L'activiste avait créé un site critiquant le gouvernement et l'islam.

Amnistie internationale précise considérer le blogueur "comme un prisonnier d'opinion et demande que les coups de fouet - un acte d'extrême cruauté, prohibé par le droit international - cessent".

L'Arabie saoudite présente lors de la marche à Paris

L'Arabie saoudite était pourtant discrètement représentée dimanche lors de la marche républicaine de Paris. Là-bas, comme au Qatar, "la majorité de la population est farouchement wahhabite, c'est-à-dire partisane d'un islam ultrarigoriste qui ne peut tolérer qu'on insulte le prophète", a expliqué un expert français du Golfe dans Le Figaro.