Cet article date de plus de six ans.

Vidéo L'Australie rend hommage aux victimes de la prise d'otages de Sydney

Publié Mis à jour
REUTERS
Article rédigé par
France Télévisions

Trois personnes sont mortes, dont l'homme qui a retenu pendant plusieurs heures des clients et des membres du personnel dans un café.

L'Australie est en deuil, mardi 16 décembre, au lendemain de la prise d'otages qui a fait trois morts, dont l'auteur des faits, dans un café du centre-ville de Sydney. A 3 heures (heure locale), les forces de l'ordre ont donné l'assaut sur le Lindt Chocolat Cafe, où neuf personnes étaient retenues depuis seize heures par un homme armé.

Dans la matinée, des centaines de personnes ont déposé des fleurs sur Martin Place, l'esplanade où se trouve l'établissement. Parmi eux, le Premier ministre, Tony Abbott, et son épouse, qui ont ensuite signé le livre de condoléances laissé à disposition des passants.

Deux otages sans doute morts en héros

"Reposez en paix, nos héros", peut-on lire sur une carte déposée avec un bouquet. Lors d'une cérémonie religieuse organisée dans la cathédrale St Mary's toute proche, l'archevêque de Sydney a salué "l'héroïsme" des deux victimes. Tori Johnson, 34 ans, le gérant du café, a semble-t-il été tué en tentant de saisir l'arme du preneur d'otages. Katrina Dawson, une avocate de 38 ans, mère de trois enfants, voulait protéger une amie enceinte. Deux versions des faits que la police ne confirme pas pour l'instant.

Six autres personnes ont été blessées. Quant au preneur d'otages, Man Haron Monis, un homme de 50 ans d'origine iranienne, il a été tué dans l'assaut. Il était connu de la police australienne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prise d'otages à Sydney

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.