Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Journée de recueillement à Sydney

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La tristesse gagne l'Australie au lendemain de l'épilogue sanglant de la prise d'otage à Sydney.

Des centaines de bouquets de fleurs ont été déposés devant les lieux du drame en hommage aux deux otages tués lors de l'assaut de la police. Des otages qui, selon des témoignages, se seraient comportés en véritables héros. Le Premier ministre australien et son épouse sont, eux aussi, venus se recueillir et signer le registre de condoléances.

Les Australiens sont choqués de voir leur pays touché à son tour par le terrorisme. "Ça arrive tout le temps au Moyen-Orient, mais nous on a été protégé de ça. Ce genre de choses est terrible", déclare un passant.

"Nous ne sommes pas immunisés contre la violence"

Tony Abbott, le Premier ministre australien a déclaré : "La tragédie de notre temps, c'est qu'il y a des gens mêmes dans notre société qui veulent nous faire du mal. Nous ne sommes pas immunisés contre la violence politique qui frappe d'autres pays depuis longtemps".
 
Néanmoins, la presse australienne s'interroge sur la manière dont le preneur d'otages a pu échapper à la surveillance policière. Man Haron Monis était un réfugié iranien en liberté sous caution, avec un lourd passé de violences criminelles.
 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prise d'otages à Sydney

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.