Cet article date de plus de huit ans.

Paris ou Londres, qui est la plus touristique ?

La capitale britannique a gagné une bataille : la ville annonce avoir accueilli davantage de visiteurs étrangers que Paris en 2013. Mais les "froggies" ont d'autres atouts. Francetv info compte les points dans ce match que se livrent les deux métropoles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Photomontage avec, à gauche, la ville de Londres (Royaume-Uni) et à droite, la ville de Paris. (CAROLINE PURSER / GETTY IMAGES)

La guerre est déclarée. Depuis quelques jours, les médias britanniques savourent leur victoire : Londres (Royaume-Uni) est devenue la ville la plus prisée par les touristes étrangers, avec 16,8 millions de visiteurs en 2013, selon les chiffres de l'Office des statistiques nationales (en anglais).

Paris riposte, mardi 13 mai, en dégainant ses propres chiffres : 46,8 millions de visiteurs pour la capitale et la petite couronne en 2013. Sauf que ces statistiques incluent les touristes français. Sans eux, Paris tombe à 16,6 millions de visiteurs. Derrière nos voisins d'outre-Manche donc.

Prix, folklore, culture... Francetv info arbitre le match entre les deux capitales.

Les prix : chères toutes les deux

Londres a la réputation d'être une ville chère, mais elle serait en réalité loin derrière Paris, selon The Economist (article en anglais). La capitale française était la deuxième ville la plus chère du monde en 2013, derrière Singapour, d'après l'étude annuelle du magazine sur le coût de la vie. The Independent (en anglais) signale que Londres ne figure qu'à la 15e place de ce classement, réalisé à partir des prix de produits variés, comme la nourriture, les boissons, les vêtements...

Mais tout n'est pas si simple. Les transports parisiens sont globalement moins chers : le prix d'un ticket de métro est de 1,70 euro, tandis qu'il peut monter jusqu'à 2,70 euros à Londres. Un rendez-vous amoureux est aussi plus onéreux au Royaume-Uni, selon la Deutsche Bank (en anglais) : près de 88 euros pour un taxi, deux tickets de cinéma, deux hamburgers, des bières et des boissons sans alcool. A Paris, la même chose vous coûterait environ 75 euros.

Résultat : difficile de départager les deux villes
Score : 1-1

La météo : la pluie à Londres, un cliché

A en croire le cliché, il pleut tout le temps à Londres. Faux ! Prévoyez votre parapluie à Paris également : les deux villes connaissent sensiblement le même nombre de jours avec des précipitations : 109,4 pour Londres chaque année, selon le Met Office britannique, 111,1 à Paris, d'après Météo France. Les quantités de pluie sont même plus importantes dans la capitale française, avec 637,4 millimètres annuels en moyenne, contre 557,4 millimètres outre-Manche.

Mais Paris peut tout de même se vanter d'avoir un climat plus clément pour les plus frileux d'entre nous. Selon les données de Météo France, la température est en général plus élevée à Paris qu'à Londres : 25,2°C de moyenne maximale au mois de juillet, par exemple, contre seulement 23,1°C chez nos voisins.

Résultat : avantage Paris
Score : 2-1 pour la France

La nourriture : tradition contre diversité

Fish and chips ou cuisses de grenouilles ? Au-delà de ces caricatures, que disent les chiffres sur la qualité de l'assiette des deux côtés de la Manche ? Avec 113 étoiles au total au guide Michelin, la capitale française écrase son homologue britannique, qui doit se contenter de 74 distinctions. Même le très hype (mais controversé) palmarès des "meilleurs restaurants du monde" sacre Paris, avec huit établissements dans le top 100, contre cinq pour Londres.

La victoire semble donc sans appel. Pourtant, au-delà de l'excellence culinaire, Londres a ses atouts. Forte de ses nombreuses communautés, la ville regorge de restaurants de cuisine étrangère. Et c'est le chef Gordon Ramsay qui en parle le mieux, vantant notamment la cuisine indienne : "Vous ne pouvez pas battre un bon curry de Londres, nulle part ailleurs vous ne pouvez en manger un meilleur", assure le cuistot star. Pour les valeurs sûres, préférez donc Paris. Pour la découverte, direction Londres.

Résultat : match nul
Score : 3-2 pour la France

Le folklore : la famille royale, imbattable

Londres a un avantage de taille sur Paris : sa famille royale. Côté glamour, rien, absolument rien ne peut détrôner nos amis britanniques. Les Windsor sont une valeur sûre pour la capitale britannique, avec leurs mariages fastueux, leurs naissances ultramédiatisées et leurs frasques abondamment commentées. D'ailleurs, les touristes ne s'y trompent pas : nombreux sont ceux qui quittent Londres avec, en guise de souvenir, un mug à l'effigie de Kate, William et du petit dernier, George.

Le prince George dans les bras de sa mère, Kate, et auprès de son père William, à Wellington (Nouvelle-Zélande) le 7 avril 2014. (MARK TANTRUM / AFP)

Londres peut aussi compter sur les gardes imperturbables de Buckingham Palace, les bus à impériale ou encore les iconiques taxis. Autant de symboles auxquels s'ajoutent les traditionnelles cabines téléphoniques, décor de nombreuses photos de touristes. Et à côté desquelles les cabines France Télécom, condamnées à disparaître, font pâle figure.

Résultat : avantage Londres
Score : 3-3

Les monuments : tour Eiffel contre Big Ben

Qui a le plus grand ? Pour la taille, c'est Paris qui gagne. Du haut de ses 324 mètres, antennes comprises, la tour Eiffel domine The Shard. Avec 310 mètres, le bâtiment londonien a beau être le plus haut gratte-ciel d'Europe, pas de quoi inquiéter la vieille dame de fer. Mais le Royaume-Uni peut tout de même compter sur des monuments emblématiques, comme Big Ben.

Qu'en pense l'Unesco ? Quatre lieux du Grand Londres ont été classés au patrimoine mondial par l'institution. C'est le cas par exemple du palais et de l'abbaye de Westminster, gardiens de "l'histoire de la plus ancienne monarchie parlementaire de l'époque actuelle". A Paris intramuros, seules les rives de la Seine ont cet honneur, grâce aux "chefs-d'œuvre" qui les jalonnent, comme Notre-Dame. Mais trois autres lieux franciliens sont également classés, notamment le château de Versailles.

Résultat : match nul
Score : 4-4

La culture : "l'excellence" de Paris

"Paris a survécu à des sièges, à la peste, à des guerres, à la Révolution et à l'Occupation pour devenir l'un des plus grands centres mondiaux de la vie culturelle." Ce n'est pas nous qui le disons, mais le World Cities Culture Forum (en anglais), un réseau de municipalités initié par... le maire de Londres.

Dans ce domaine, la capitale parisienne bat assez clairement son homologue britannique, si l'on en croit le dernier rapport du Forum (en anglais). Certes, Paris compte un peu moins de musées que Londres (137 contre 173), mais accueille largement plus de librairies, de cinémas, de théâtres et de festivals. Autant d'atouts qui font que Paris "est reconnue à travers le monde comme un centre d'excellence créative".

Résultat : avantage à la France
Score : 5-4 pour Paris

L'accueil : le Parisien "grossier", le Londonien "peu convivial"

Paris n'est pas renommée pour son accueil des touristes étrangers : il suffit de consulter les articles de la presse internationale pour s'en convaincre. La BBC (en anglais) évoque l'image du garçon de café "grossier" et "antipathique", CNN (en anglais) tacle les équipes "méprisantes" à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le New York Times (en anglais) dénonce le "snobisme" de certains Français.

La réputation de la capitale est telle que la Chambre de commerce et d'industrie a lancé, en 2013, une campagne intitulée Do you speak touriste ?, sorte de mode d'emploi pour les professionnels. "Les commerçants et les hôteliers-restaurateurs ont des efforts à faire", reconnaissait une responsable du programme sur France 2.

Mais le flegme britannique n'est pas non plus du goût de tous les visiteurs : la ville a été épinglée en 2012 par le site de voyages Tripadvisor pour ses habitants "peu conviviaux", encore moins que les Parisiens.

Résultat : impossible de départager clairement 
Score final : Paris l'emporte 6-5, en toute subjectivité

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.