Gaza : une journée d'affrontements

En quelques heures, la situation a dégénéré dans la bande de Gaza : des affrontements entre Palestiniens et l'armée israélienne. Un bilan provisoire fait état de 52 morts, dont huit enfants, des centaines de blessés. 

FRANCE 3

Dans les rues, le peuple palestinien porte les dépouilles de ses martyrs. Pendant que les Israéliens fêtent le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, Gaza pleure une cinquantaine de morts. Tout commence ce lundi 14 mai au matin : des dizaines de milliers de personnes manifestent, font survoler leurs cerfs-volants côté Israélien. Des jeunes s'en prennent aux fils barbelés situés à la frontière. L'armée israélienne riposte : d'abord des drones chargés de gaz lacrymogènes. Puis ce sont des tirs à balles réelles qui sèment la panique parmi la foule. 

52 morts, dont 8 enfants

Un bilan provisoire fait état de 52 morts, dont 8 enfants. "La réaction de l'armée a été brutale envers les Palestiniens", estime Assad Salem, médecin volontaire, y compris les femmes et les enfants. Les jeunes étaient venus sans protection. Cette manifestation était un cri de colère pour attirer l'attention du monde entier". Israël justifie cet usage de la force et avait prévenu qu'il emploierait tous les moyens pour empêcher une incursion dans son territoire.  

Le JT
Les autres sujets du JT
A la frontière entre la bande de Gaza et Israël, à l\'est de la ville de Jabaliya, le 14 mai 2018.
A la frontière entre la bande de Gaza et Israël, à l'est de la ville de Jabaliya, le 14 mai 2018. (MOHAMMED ABED / AFP)