Cet article date de plus de sept ans.

L'Australie inflexible face à l'immigration

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis 2013, le gouvernement australien a durci sa politique d'immigration. Une équipe de France 2 fait le point sur cette politique.

Tout comme l'Italie, l'Australie a elle aussi été confrontée à l'arrivée massive de migrants. Face à cet afflux, il y a un an et demi, le nouveau gouvernement conservateur a voulu frapper fort et a adopté une méthode musclée et controversée. Une campagne choc a été mise en place avec, comme slogan, "Aucune chance, vous ne vous installerez pas en Australie" ("No way, you will not make Australia home").

Réfugié politique ou non, aucun migrant n'est admis sur le territoire australien sans visa. Les migrants originaires d'Irak, d'Afghanistan ou de Somalie avaient l'habitude converger vers l'Indonésie, et puis d'embarquer directement vers l'Australie. Aujourd'hui, la marine les refoule systématiquement.

Envoyés dans des camps sur des îles ou même au Cambodge

Durcissement aussi pour les demandeurs d'asile. Même si leurs demandes sont légitimes, l'Australie ne les autorise pas à s'installer sur son sol. Ils sont placés dans des camps de rétention sur les îles de Manus, en Papouasie-Nouvelle Guinée, et de Nauru, dans l'océan Pacifique. L'Australie donne même 28 millions d'euros au Cambodge pour accueillir les clandestins.

La politique du gouvernement australien est dénoncée par les organisations des droits de l'homme. Tous les migrants sont en effet placés en détention illimitée, et selon Amnesty International, les conditions de vie dans les camps sont "effroyables et humiliantes". L'ONU a rappelé Canberra à l'ordre pour violation du droit des réfugiés alors que l'Australie est signataire de la Convention de Genève.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.