Ukraine, Soudan, Afghanistan... Près de 110 millions de personnes déplacées de force en 2022, un nouveau record selon l'ONU

Ce sont 19,1 millions de personnes de plus qu'à la fin 2021, selon un rapport du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des chauffeurs soudanais attendent près de leurs bus à leur arrivée dans le village égyptien de Wadi Karkar, le 14 mai 2023, après avoir fui le Soudan déchiré par la guerre. (KHALED DESOUKI / AFP)

Le monde compte près de 110 millions de personnes qui ont été forcées de fuir leur foyer, a révélé mercredi 14 juin l'ONU, qui voit dans ce nombre record une terrible illustration de l'état du monde aujourd'hui. Les récents combats au Soudan ont encore aggravé une situation déjà rendue extraordinaire en 2022 par la guerre en Ukraine ou la crise humanitaire en Afghanistan.

Jamais le nombre total de réfugiés fuyant leur pays ou de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays n'avait atteint un tel niveau, a souligné dans son rapport annuel le Haut-Commissariat pour les réfugiés de l'ONU (HCR). À la fin de l'année dernière, 108,4 millions de personnes étaient déplacées ou réfugiées, a précisé le HCR. Ce sont 19,1 millions de personnes de plus qu'à la fin 2021, une augmentation sans précédent.

Les combats entre factions rivales au Soudan ont propulsé le nombre total de réfugiés et déplacés à environ 110 millions de personnes en mai. Elles "ont fui à cause des conflits, de la persécution, de la discrimination et de la violence, souvent mélangés à d'autres motifs, en particulier l'impact du changement climatique", a souligné le responsable du HCR, Filippo Grandi, lors d'une conférence de presse à Genève. "C'est un réquisitoire sur l'état de notre monde", a-t-il jugé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.