L'Angle éco, France 2

VIDEO. Une clinique pour hommes victimes de violences conjugales en Norvège

La Norvège a beaucoup fait progresser la cause des femmes, mais en a-t-elle fait assez pour les hommes ? Ole Nordjfell, responsable d’une clinique pour hommes victimes de violences conjugales, ne le pense pas… Extrait du magazine "L'Angle éco" diffusé le 1er mars sur France 2.

Voir la vidéo

Le journaliste François Lenglet est allé visiter une clinique pour hommes en Norvège. C’est un centre d’information où différents projets sont développés. Des brochures sont notamment éditées à leur intention, comme celle destinée aux hommes victimes de violences conjugales, de la part de leur partenaire ou de membres de leur famille.

Toutes les semaines, Ole Nordjfell reçoit une cinquantaine d’hommes battus, ou abattus, dans son établissement. Et ses équipes répondent à plus de deux cents appels d’hommes déboussolés. Pourquoi viennent-ils le voir ? "Aujourd’hui, les hommes victimes de violences domestiques parlent et cherchent de l’aide plus facilement", explique le sociologue.

"Les mesures d’égalité des sexes sont en majorité pour les femmes"

"Les hommes viennent chez nous pour nous dire que leur conjoint les maltraite, que leur femme bat les enfants… Ils ont besoin d’aide et demandent comment on peut les aider", précise le responsable de ce centre d’accueil.

La Norvège en a fait beaucoup pour la femme, mais en a-t-on fait assez pour les hommes, demande le présentateur du magazine "L’Angle éco" ?  "Non, je ne le pense pas, répond Ole Nordjfell. Les mesures d’égalité des sexes sont en majorité pour les femmes. Les hommes en ont retiré des avantages, mais il y a encore beaucoup d’autres mesures qui devraient être prises pour les hommes."

Extrait de "Norvège, des jupons sur les drakkars", un reportage du magazine "L’Angle éco" diffusé jeudi 1er mars sur France 2.

L\'ANGLE ECO / FRANCE 2
L'ANGLE ECO / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / L'ANGLE ECO / FRANCE 2)