La chaîne MBC retire en catastrophe un sondage sur les Saoudiennes au volant

La chaîne MBC ne s'attendait pas à un tel déferlement de commentaires violents, ni surtout au résultat. En demandant à ses téléspectateurs s'ils accepteraient de voir des femmes au volant, la télévision saoudienne a vu ses scores exploser. Résultat : 78% de non et des attaques virulentes des conservateurs.

Les Saoudiennes veulent pouvoir conduire.
Les Saoudiennes veulent pouvoir conduire. (Faisal Al Nasser/Reuters)

Le sondage a été retiré quelques heures à peine après sa mise en ligne sur Twitter: «Etes-vous pour ou contre les femmes au volant ? #Je-vais-conduire-ma-voiture-le-10-juin». La chaîne saoudienne, plutôt libérale, ne s’attendait pas à un tel résultat. 78% des sondés sont contre. Les Saoudiens, très actifs sur Twitter, ne veulent pas d’une femme au volant (lien en arabe). Les autorités qui souhaitaient ouvrir légèrement l’espace public aux femmes font face à une forte résistance de la part des conservateurs.
 
L’attaque la plus virulente est venue de Mohamed al-Barak, membre de la Ligue des oulemas (théologiens). Sur son compte Twitter, suivi par 270.000 followers, il s’en prend violemment à MBC.
 
 «Le but de chaîne est de répandre la dépravation. Elle a supprimé le sondage car elle a été interloquée par les résultats. Aucune confiance, aucun crédit pour MBC»

Les conservateurs saoudiens prennent comme angle d’attaque pour s’opposer à voir les femmes conduire… le printemps arabe. Et se moquent de la démocratie.

Et de lancer un contre-hashtag #MBC-supprime-le-vote-sur-les femmes-au-volant. Son post a été partagé à près de 600 fois en moins de 3 heures.

Les autorités sont partagées entre laisser un espace de liberté sur le plan sociétal et durcir les lois en vigueur pour couper l’herbe sous le pieds des islamistes. Le Conseil royal, organe consultatif, avait laissé entendre qu’il voudrait permettre aux femmes de conduire, à certaines conditions. Les Saoudiennes de plus de 30 ans, non maquillées, pourraient prendre le volant avant 20 h. Elles devraient aussi porter une robe conservatrice. 

Le royaume saoudien rêve de diversifier son économie avec son plan «vision saoudienne à l’horizon 2030» tout en libéralisant au minimum les mœurs.