Iran : prison et coups de fouet pour une avocate

Nasrin Sotoudeh, grande militante des droits de l'homme, a été condamnée en Iran à dix ans de prison et 148 coups de fouet pour incitation à la débauche.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Son crime est d'avoir défendu des femmes qui avaient osé braver le régime et retirer leur voile en public. Pour ça, l'avocate Nasrin Sotoudeh a été condamnée en Iran à dix ans de prison et 148 coups de fouet, alors qu'elle purgeait déjà une peine de cinq ans pour espionnage. À 55 ans, elle est une militante des droits de l'homme depuis des années, qui dénonçait déjà en 2015, dans le film Taxi Téhéran censuré par le régime, l'oppression dont elle était victime.

Un jugement pour l'exemple

"Ce jugement est un jugement exemplaire, pour intimider l'ensemble de la société civile iranienne", assure Karim Lahidji, président d'honneur de la Fédération internationale de la Ligue des droits de l'Homme. Au Parlement européen en 2012, elle avait reçu le Prix Sakharov pour sa liberté de penser. Mercredi 13 mars à l'Assemblée nationale, les députés français se sont levés pour applaudir Nasrin Sotoudeh et la soutenir dans son combat.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'avocate des droits de l\'homme Nasrin Sotoudeh (à droite), prend sa belle-mère dans ses bras après sa libération, le 18 septembre 2013 à Téhéran (Iran).
L'avocate des droits de l'homme Nasrin Sotoudeh (à droite), prend sa belle-mère dans ses bras après sa libération, le 18 septembre 2013 à Téhéran (Iran). (BEHROUZ MEHRI / AFP)