Monde : plongée dans la guerre de l'ombre entre l'Iran et Israël

L'Iran a accusé Israël d'être responsable de l'assassinat du scientifique Mohsen Fakhrizadeh Mahabadi, survenu le 27 novembre dernier. Loin des projecteurs de la scène internationale, les deux pays se livrent une lutte sans merci.

Mohsen Fakhrizadeh Mahabadi était l'un des hommes les mieux protégés d'Iran. Il avait pour mission de mettre au point l'arme atomique. Sa mort, survenue le 27 novembre dernier, est un coup terrible pour la République islamique. Son assassinat, comme ceux des cinq autres scientifiques tués au cours des 13 années passées, n'a pas été revendiqué. Mais pour le gouvernement iranien, cela ne fait aucun doute : seul le Mossad israélien a les moyens de pénétrer au cœur de l'appareil sécuritaire iranien et de frapper n'importe où, n'importe quand.

L'Iran, un ennemi "mortel" pour Israël

Des questions sans réponse, il y en a beaucoup, à commencer par celle-ci : le Mossad a-t-il pu s'appuyer sur la diaspora juive iranienne, qui s'est réfugiée en Israël lors de l'arrivée au pouvoir de l'ayatollah Khomeini en 1979 ?  Difficile à affirmer avec certitude. Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'Israël compte de nombreux partisans en Iran même, où le régime des mollahs est très loin de faire l'unanimité. "Si les services secrets israéliens sont si actifs, c'est que l'Iran est pour eux un ennemi mortel, qui a juré de rayer l'État hébreu de la carte," rappelle Dominique Derda, correspondant de France Télévisions au Proche et Moyen-Orient.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cérémonie funèbre en hommage à Mohsen Fakhrizadeh, le scientifique iranien assassiné, se déroule à Mashad, en Iran, le 29 novembre 2020. 
Une cérémonie funèbre en hommage à Mohsen Fakhrizadeh, le scientifique iranien assassiné, se déroule à Mashad, en Iran, le 29 novembre 2020.  (IRANIAN DEFENSE MINISTRY / ANADOLU AGENCY/ AFP)