Cet article date de plus de six ans.

Le nombre de tigres en liberté augmente pour la première fois depuis un siècle

Ils sont 3 890, selon un dernier décompte. Mais ils étaient 100 000 il y a un siècle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un jeune tigre du Bengale traverse une rivière, dans le parc national de Bandhavgarh, en Inde, le 25 août 2014. (THEO ALLOFS / MINDEN PICTURES / AFP)

Le nombre de tigres sauvages a augmenté pour la première fois en un siècle, annoncent, lundi 11 avril, des organisations de protection des animaux. Les données les plus récentes compilées par le WWF et le Global Tiger Forum recensent quelque 3 890 tigres dans le monde actuellement, contre un plus bas historique de 3 200 en 2010. "Il reste beaucoup à faire", écrit l'association WWF, mais il s'agit de la première hausse depuis 1900, quand étaient recensés 100 000 tigres.

L'Inde abrite près de deux-tiers des tigres dans le monde, avec 2 226 tigres dans ses réserves réparties sur 18 Etats, selon des chiffres de 2014. La Russie, le Bhoutan et le Népal ont aussi enregistré une hausse de leur population de tigres dans leur dernier recensement. Les experts appellent cependant à la prudence, car ces chiffres peuvent s'expliquer par les efforts pour protéger les fauves, mais aussi par de meilleures méthodes de comptage.

Huile de palme et braconnage

La population de tigres recule toutefois dans d'autres pays. Le Bangladesh, par exemple, a connu une nette baisse, de 440 tigres en 2010 à 106 en 2015, qui pourrait toutefois s'expliquer en partie par une surestimation des chiffres de 2010. C'est principalement la déforestation, la poussée des habitats et le braconnage qui expliquent le recul du nombre de tigres, en Asie. En Indonésie en particulier, la destruction des forêts, en raison de la demande mondiale accrue en huile de palme et de pâte à papier, explique la chute de la population de tigres.

En 2010, les 13 pays abritant des tigres (Bangladesh, Bhoutan, Chine, Cambodge, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Birmanie, Népal, Russie, Thaïlande et Vietnam) avaient lancé un programme destiné à doubler leur nombre d'ici 2022. L'acteur américain Leonardo DiCaprio, dont la fondation est impliquée dans ce programme, s'est félicité de l'augmentation de leur nombre. "Fier des efforts de @World_Wildlife et #LDF's qui ont contribué à l'augmentation des populations de tigres pour la première fois depuis 100 ans", a tweeté ce fervent défenseur de l'environnement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.