Cet article date de plus de sept ans.

Le musée du 11-Septembre critiqué pour sa boutique de souvenirs

Le tout nouveau musée de New York propose aux visiteurs de repartir avec une peluche de chien sauveteur ou un foulard en soie à l'effigie des Twin Towers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain, Barack Obama, et l'ancien maire de New York, Michael Bloomberg, inaugurent le musée du 11-Septembre à New York (Etats-Unis), le 15 mai 2014. (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)

Tout juste inauguré jeudi 15 mai par Barack Obama, le nouveau musée du 11-Septembre, à New York, s'attire les foudres de certaines familles de victimes, rapportent le New York Post et le Telegraph (en anglais). En cause : la boutique de souvenirs qu'il abrite.

Parmi les objets disponibles à la vente figurent notamment une peluche de chien sauveteur, un foulard en soie à l'effigie des Twin Towers ou encore des boucles d'oreilles inspirées d'un arbre qui a "survécu" aux attaques.

"Répugnant" pour la mère d'une victime

"Je trouve ça choquant et répugnant de vendre des babioles", dénonce auprès du Telegraph Diane Horning, la mère d'une des 2 983 victimes des attentats. "C'est la chose la plus grossière, la plus insensible que d'avoir installé une entreprise commerciale à l'endroit où mon fils est mort", juge-t-elle.

Certains responsables politiques locaux ont fait part de leur indignation, signale le New York Post. De son côté, le musée assure que de nombreuses personnes ont "visité la boutique et acheté un souvenir". Sur son site, il précise que le produit des ventes permettra de financer son fonctionnement et son développement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.