Yémen : l'otage française Isabelle Prime a laissé un message à son interprète

La jeune femme a été enlevée il y a près de deux mois aux côtés de son interprète. Discrètement libérée depuis, cette dernière se confie à "Ouest France".

La Française Isabelle Prime a été enlevée le 24 février 2015 au Yémen.
La Française Isabelle Prime a été enlevée le 24 février 2015 au Yémen. (LINKEDIN / AFP)

Voilà près de deux mois que la Française Isabelle Prime a été enlevée au Yémen. Son interprète, Chérine Makkaoui, a été discrètement libérée, explique Ouest France, qui a pu s'entretenir avec elle, mercredi 15 avril.

Un message pour sa famille et ses amis

La Yéménite refuse d'évoquer avec précision les conditions de sa détention, par "peur" des représailles de ses kidnappeurs. "Au bout de deux semaines de détention, une nuit, on m'a placée dans une autre cellule moins saine, explique-t-elle. Isabelle m'a alors remis un message. Il est destiné à son père, à sa famille, à ses amis, à ses collègues, et à tous ceux qu'elle aime."

Dans ce message, Isabelle Prime assure ne pas avoir "mauvaise conscience" d'être restée au Yémen malgré l'appel des autorités françaises, qui demandaient à leurs ressortissants de quitter le pays. "Elle a décidé de suivre son cœur et d'être en accord avec les valeurs que son père lui a transmises, poursuit son interprète. Elle a dit aussi que son travail était important dans ce pays, et qu'elle croit en la force du peuple yéménite." Le quai d'Orsay assure que les services de l'Etat restent "mobilisés" pour obtenir sa libération.