Cet article date de plus de dix ans.

L'Iran teste ses premières barres d'uranium enrichi

L'Iran défie une nouvelle fois la communauté internationale. Le pays a tiré un missile de moyenne portée près du détroit d'Ormuz par lequel transite le pétrole du Golfe. Téhéran dit aussi avoir testé pour la première fois des barres de combustible nucléaire. Un uranium enrichi à 20% et destiné à un usage civil, selon les autorités iraniennes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

En février 2010, l'Iran avait justifié le lancement de la production
d'uranium enrichi à 20% par la nécessité d'alimenter son réacteur de
recherche nucléaire situé à Téhéran. A peine deux ans plus tard, c'est donc chose faite. 

Ce qui est inquiétant, explique Bruno Comby, ingénieur en génie nucléaire de l'école supérieure de techniques avancées de Paris, c'est que les Iraniens "peuvent utiliser les mêmes installations pour produire de l'uranium beaucoup plus enrichi" et surtout "sans que cela soit très facile à détecter" .

Au delà de 90% d'enrichissement, le combustible peut devenir "de qualité militaire, ce qui permet de faire des bombes très explosives comme par exemple celle d'Hiroshima" , souligne l'ingénieur.

 

Reste qu'il est impossible de vérifier quel est le degré d'enrichissement des barres d'uranium produites en Iran, ni même si l'annonce de l'OIEA est exacte. D'autant plus que cette opération de communication intervient au lendemain du discours de Barack Obama à propos de sanctions financières visant le pays.


Nucléaire : l'Iran défie une nouvelle fois la communauté internationale - le reportage d'Annaïg Haute
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.