Kazakhstan : les victimes méconnues des essais nucléaires menés par l'URSS

Dans son dernier numéro, la revue "We Demain" propose un reportage glaçant sur des habitants de Semeï (Kazakhstan), qui ont été irradiés à cause d'essais nucléaires réalisés par l'URSS.

Entre 1949 et 1989, l'URSS (Union des Républiques socialistes soviétiques) a mené un total de 450 essais nucléaires dans le polygone de Semipalatinsk (Kazakhstan). Des centaines de milliers d'habitants ont été irradiés et souffrent désormais, pour certains, de pathologies lourdes (malformations, cancers, maladies cardio-vasculaires, etc.). C'est notamment le cas à Semeï, ville la plus proche (130 kilomètres seulement) de la zone sur laquelle ces essais ont eu lieu

"Un scandale sanitaire terrible et méconnu"

"On connaît Fukushima, on connaît Tchernobyl, mais Semeï, c'est un scandale sanitaire terrible et méconnu," affirme Antoine Lannuzel, rédacteur en chef de We Demain, qui consacre un photoreportage aux victimes collatérales de ces essais. Les clichés révélés par la revue sont terrifiants. "C'est un travail mémoriel, mais aussi d'actualité, poursuit le journaliste. Pour l'avenir, nous devons nous souvenir de ce que peut provoquer le nucléaire".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau informant de la radioactivité de colis transportés dans un camion de déchets radioactifs, le 28 novembre 2005. 
Un panneau informant de la radioactivité de colis transportés dans un camion de déchets radioactifs, le 28 novembre 2005.  (OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP)