Cuba, Église 1-0 Lgbt

C'était une mesure phare, promise par le gouvernement cubain : le mariage pour tous. Mais les autorités ont préféré renoncer : cette revendication des Lgbt ne figurera pas dans la nouvelle Constitution du pays. Parce qu'apparemment, la plupart des Cubains y sont opposés.

FRANCE24

Cuba doit faire approuver sa nouvelle constitution début 2019.

Dans ce nouveau texte, le mariage était censé devenir "une union de deux personnes avec les mêmes droits et les mêmes obligations". 

Deux personnes, donc pas forcément un homme et une femme : cette formulation ouvrait la voie au mariage pour tous.

Mais après avoir mené des consultations populaires, les autorités cubaines ont finalement renoncé.  Sous pression, notamment des milieux religieux. A la grande satisfaction de Ricardo Pereira Diaz, évêque de l'Église méthodiste de Cuba.

"L'Église peut être fière d'être l'interprète de l'état d'esprit du peuple cubain. Jamais auparavant l'Église n'a été autant en phase avec la manière dont pense le peuple".

L'église qui rit, les Lgbt qui pleurent. Le coup est rude pour la communauté en général, et pour l'activiste Lidia Romero Moreno en particulier.

"C'est une leçon qui nous montre qu'on doit sortir de notre zone de confort, aller dans la rue, proposer plus et aller au-delà des réseaux sociaux, même si on nous en empêche."

Au final, la constitution ne devrait faire aucune référence au mariage, ce qui laisse entrouvertes toutes les possibilités. Le temps, peut-être, que les mentalités évoluent.

Cuba, Église 1-0 Lgbt
Cuba, Église 1-0 Lgbt (FRANCE24)